Circée Peloux – L’épée et la plume 2

circee web 4Circée Peloux, escrimeuse et bloggeuse à Tournon-sur-Rhône

Quelle poulette êtes-vous ?

Une poulette douce-barbare. J’aime bien ce qui sort du commun et faire des fois des blagues débiles. Il ne faut pas se prendre trop au sérieux.

Quels sont les atouts de votre zone de vie ?

La proximité du club d’escrime, à 5 minutes en voiture.

Qu’est-ce pour vous qu’une femme rurale ?

Le mot rural ne me parle pas trop, c’est un mot trop galvaudé et je n’aime pas les étiquettes. Je pense que je suis “rurale” dans le sens où je ne peux pas me passer de la campagne. Une femme rurale est comme les autres, ni mieux ni moins bien. Je fais autant de choses à Tournon que ce que j’en ferais dans une grande ville. Par rapport au handicap, je pense que c’est plus difficile à la campagne où le regard des autres est plus “pesant”; en ville on est moins remarqué.

Que souhaitez-vous pour demain ?

Une médaille d’or aux J.O. de Rio !

C’est très particulier d’avoir trouvé un domaine où je peux me donner à fond et où je reçois aussi beaucoup. J’arrive à oublier que j’ai mal !

Quel message aimeriez-vous faire passer aux femmes ?

Je ne me sens pas le droit de donner un conseil. Peut-être ma phrase fétiche de John Campbell : « Nous devons être prêts à nous  débarrasser de la vie que nous avions prévue, de manière à avoir la vie qui nous attend”. Je dirais aussi :”Soyez vous-même, laissez vous emporter par la magie. On peut avoir une très mauvaise confiance en soi et avancer quand même.”

 

Un commentaire

  • BRAVO pour votre courage !merveilleux de rencontrer des personnes qui font face au handicap sans en vouloir à la terre entière…belle vie merci pour votre exemple et je voudrais bien continuer à vous lire .je vous dis mes amicales et affectueuses pensées
    Claude TROUCHE

Laisser un commentaire